EXPOSITION

10° Biennale Internationale de Design de Saint Etienne

- Edition 2017

"Pour cette 10e édition la Biennale s'interrogera sur les mutations du travail.

  • Le travail est l'une des préoccupations majeures de notre société, il était jusqu'à présent rémunérateur et statutaire.

  • Les formes traditionnelles de salariat semblent évoluer au point de disparaître partiellement ou de se transformer radicalement avec l'apparition d'un tout-numérique.

  • La culture-travail est infusée dans toutes les strates de notre société, organisant espaces de vie et relations sociales. "

La Biennale 2017 s'installe au coeur de cette mutation.

Elle sera l'occasion de dresser un bilan approfondi, d'ouvrir des perspectives alternatives, spéculatives et créatives à travers le regard singulier que porte le design sur ce changement de société. Elle se constituera en vaste champ d'expérimentation sur le territoire de Saint-Étienne, sur lequel l'empreinte industrielle est encore très prégnante : comment un tel territoire peut-il être en synergie avec ces nouvelles formes d'activités et même créer de façon pérenne de nouvelles infrastructures capables d'accueillir ces évolutions ?

Notre exposition:

"After Labs"

Le thème de cette édition -sur les évolutions du travail de manère générale - nous à amené à prendre un contrepied dans notre participation à la programmation: le travail est omniprésent: chaque personne se présente à l'autre par son emploi, davantage que par ses goûts, ses capacités, qualités ou défauts, loisirs...


Nous avons donc choisis de représenter les "afterwork" soit le temps libre de chacun, davantage représentatif de l'idée de personnalité.


Le résultat est une proposition de différentes expériences aux visiteurs, sous la forme d'ateliers, les"after-labs".

Le Mobi'Lab

Le Mobi'Lab

La cité

La cité

Le Défou'Lab

Le Défou'Lab

Les travailleurs acharnés

Les travailleurs acharnés

L'atelier du Bloc à Brac

L'atelier du Bloc à Brac

Le Défou'Lab

Le Défou'Lab

Des mains qui travaillent dur

Des mains qui travaillent dur

Le début de la célébrité

Le début de la célébrité

Le Pimp My Lab

Le Pimp My Lab

Le Mobi'Lab

Le Mobi'Lab

Panneaux de la Biennale

Panneaux de la Biennale

Le Pimp My Lab

Le Pimp My Lab

Le Lumi'Lab

Le Lumi'Lab

Croquis

Croquis

Le Défou'Lab

Le Défou'Lab

Structure

Structure

Le Pimp My Lab en action

Le Pimp My Lab en action

Le Lumi'Lab

Le Lumi'Lab

Atelier

Atelier

Le Pimp My Lab

Le Pimp My Lab

La biennale s'affiche

La biennale s'affiche

Construction

Construction

Les guerriers

Les guerriers

Le PimpMy'Lab

Design participatif: création de tabouret avec les visiteurs lors d'ateliers avec des pieds de chaises récupérés

Le Lumi'lab

Cabine de luminotherapie, lieu de détente et relaxation.

Le Defou'lab

Série d'installations permettant le défoulement, l'évacuation des tensions.

Le Mobil'ab

Module déambulatoire faisant la promotion de l'événement comme du lieu.

"For this 10th edition the Biennale will discuss the changes of work.

 

  • Work is one of the major concerns of our society, it was up to now remunerative and statutory.

  • The traditional forms of wage-earning seem to evolve to the extent of partly disappearing or radically changing with the appearance of an all-digital.

  • The culture of work is infused into all strata of our society, organizing living spaces and social relations."

 

The 2017 Biennale is at the heart of this mutation. It will be an opportunity to draw up an in-depth assessment, to open up alternative, speculative and creative perspectives through the singular view that design takes on this change of society.

It will constitute a vast field of experimentation on the territory of Saint-Étienne, on which the industrial footprint is still very significant: how can such a territory be in synergy with these new forms of activities and even create New infrastructures capable of accommodating these developments?

 

The theme of this edition - in the evolutions of general work - has led us to take a counterpart in our participation in the programming: work is omnipresent: each person presents himself to the other by his employment, more than by his Tastes, its abilities, qualities or defects, leisure ...

 

We have therefore chosen to represent the "afterwork", which means the free time of each person, more representative of the idea of ​​personality.

 

The result is a proposal of different experiences to visitors, in the form of workshops, "after-labs".

 

The PimpMy'Lab

Participatory design: creation of a stool with visitors during workshops with feet of chairs recovered

The Lumi'lab

Luminotherapy cabin, place of relaxation and relaxation.

The Defou'lab

Series of installations allowing the discharge, the evacuation of the tensions.

The Mobil'ab

Ambulatory module promoting the event as well as the place.

© 2018  Simon Fremy

Des mains qui travaillent dur